Peinture française

 
 
 
0. Panorama 15-16e siècles
1. La peinture flamande au 15e siècle
2. La Première Renaissance en Italie (15e siècle)
3. La peinture française aux 15e et 16e siècles
4. La Haute Renaissance en Italie (fin 15e siècle et 16e siècle)
5. La Renaissance en Europe du Nord
6. Le maniérisme

 

 3. La peinture française aux 15e et 16e siècles

 

 Jean Hey. Triptyque de Moulins, panneau central, détail 1 (1500-01)Jean Hey. Triptyque de Moulins, panneau central, détail (1500-01)

 

Le réalisme des maîtres flamands et la Première Renaissance italienne ne restèrent pas cantonnés à leurs régions d'origine. Ces innovations influencèrent la création artistique de l'ensemble de l'Europe du Nord à partir du milieu du 15e siècle. Beaucoup d'artistes, plus ou moins talentueux, se sont essayés au style novateur des flamands ou des italiens, mais ils ont aujourd'hui sombré dans l'oubli. En France, six peintres doivent être cités.

 

Pour une étude complète, cliquer sur le nom du peintre

 

Jean Fouquet (v. 1420-1481)

Si on n'y trouve pas la foisonnante créativité de la Première Renaissance italienne, la France du 15e siècle ne reste pas à l'écart du renouveau de l'art. Jean Fouquet est le peintre et enlumineur qui parviendra le mieux à réaliser une synthèse entre le gothique international, auquel il a été formé dans sa jeunesse, et les influences flamandes et italiennes.

Enguerrand Quarton (1410/15-1466)

L'originalité d'Enguerrand Quarton provient de la singularité de son style et de la puissance expressive de ses compositions religieuses.  Celle-ci se révèle en particulier dans la Pietà de Villeneuve-lès-Avignon, inspirée de Rogier Van der Weyden par l'accent porté sur la psychologie des personnages.

Nicolas Froment (1430/35-1486)

La peinture de Nicolas Froment reste imprégnée de style gothique, mais sa formation en Flandre permet à l'artiste de s'approprier l'esthétique flamande et ainsi de satisfaire le goût qu'éprouvait pour elle le roi René.

Jean Hey, le Maître de Moulins (v. 1450-1505)

Le Maître de Moulins est le peintre français le plus important du dernier quart du 15e siècle. Son origine néerlandaise ou flamande lui fournit une base technique très solide qu'il saura utiliser avec talent et habileté pour élaborer en France un style adapté à la demande locale.

Jean Clouet (v. 1480-1541)

Jean Clouet fut le grand portraitiste de la cour de France sous le règne de François Ier.

François Clouet (1505/15-1572)

François Clouet, fils de Jean Clouet, fut le grand portraitiste français de la fin du 16e siècle. Il peignit également des compositions mythologiques et des scènes de genre.

Ajouter un commentaire