Gérard David

Cliquer sur les images pour les agrandir.

Pour passer directement d'une image agrandie à l'autre, cliquer au centre droit ou gauche de l'image.

__________________________________________________________________________________

 

 Autoportrait

Gérard David. Autoportrait, détail de La Vierge entre les vierges (v. 1509)

 

Biographie

 v. 1455-1523 

Gérard David est né à Oudewater, près de Gouda, en Hollande méridionale, vers 1455. On ne connaît rien de sa formation, mais il est probable qu'elle se déroule à Haarlem car l'influence de la peinture hollandaise apparaît nettement dans ses œuvres. Il viendra à Bruges, grand centre de la création picturale de l'époque, à une date inconnue. En 1484, il est admis comme franc-maître à la corporation de Saint-Luc de Bruges regroupant les artistes peintres et sculpteurs. Il gravit les échelons de cette corporation et en sera nommé doyen en 1501. Travaillant comme enlumineur, il apparient également à la corporation des libraires et miniaturistes.
En 1496, il avait épousé Cornelia Cnoop, la fille du doyen de la guilde des orfèvres de Bruges.
En 1507, il devient membre de la Confrérie Notre-Dame de l'Arbre Sec (en néerlandais Onze Lieve Vrouw van de Droge Boom) dédiée à la Vierge et qui a une fonction sociale orientée vers la charité. Cette riche confrérie rassemblait toute la haute société de Bruges (aristocratie, clergé, haute bourgeoisie) et le duc de Bourgogne lui-même en était membre. L'admission de Gérard David signifie qu'il appartient à l'élite brugeoise et qu'il est donc à cette époque reconnu comme un artiste d'exception.

 

Gérard David. Le repos durant la fuite en Egypte (v. 1510)Gérard David. Le repos durant la fuite en Egypte (v. 1510)

 

Après la mort de Memling en 1494, David sera le grand artiste de Bruges, ville qu'il ne quittera pas jusqu'à sa mort en 1523. Sa renommée avait cependant franchi les frontières puisqu'il reçoit en 1506 une commande pour l'abbaye de La Cervara en Ligurie, pour laquelle il réalise un polyptyque.
Ce grand peintre sera oublié après sa mort ; ce sont les recherches de l'historien britannique James Weale (1832-1917) dans les archives de Bruges qui permettront de le redécouvrir.

  

Œuvre

Gérard David peut être considéré comme l'un des derniers grands « primitifs flamands ». Il arrive à Bruges à la fin de la vie de Memling et subira évidemment son influence. Il se rattache directement à la tradition flamande par ses œuvres de jeunesse, antérieures au Jugement de Cambyse (1498). L'évolution de sa palette est ensuite significative : apparaissent des couleurs plus suaves, une harmonie plus subtile, un traitement mieux maîtrisé de la lumière. Il est aisé de s'en apercevoir en comparant des tableaux traitant le même thème à deux époques différentes, par exemple L'adoration des mages de 1500 et L'adoration des mages de 1515, ou encore la Crucifixion de 1490 et la Crucifixion de 1515. Mais certaines constantes demeurent, en particulier le goût du paysage, qui apparaît presque toujours à l'arrière-plan et qui conquiert un statut privilégié dans les œuvres les plus tardives : Le repos durant la fuite en Egypte, par exemple : 1510 et 1515.

Ces caractéristiques font de David le peintre flamand qui tisse le lien entre la peinture flamande du 15e siècle et la première Renaissance italienne.

Gérard David. Crucifixion (v. 1490)

Crucifixion (v. 1490). Huile sur bois, 88 × 56 cm, Museo Thyssen-Bornemisza, Madrid. L'influence de Campin, Van Eyk et Van der Weyden domine cette œuvre de jeunesse.
 
Gérard David. L'adoration des mages, enluminure (v. 1490)L'adoration des mages, enluminure (v. 1490). Manuscrit, 23 × 16 cm,  British Library, Londres.Miniature extraite du Bréviaire d'Isabelle de Castille. Il s'agit d'une Adoration des mages qui sera reprise sous forme de tableau en 1500.
 
Gérard David. Triptyque de la famille Sedano (1490-95)Triptyque de la famille Sedano (1490-95). Huile sur bois, 97 × 72 cm (panneau central), musée du Louvre, Paris. Le commanditaire est un marchand espagnol, Jean de Sedano. Le panneau central montre la Vierge et l'Enfant Jésus entourés de deux anges musiciens. Sur le panneau de gauche, Jean de Sedano accompagné de saint Jean-Baptiste et de son fils tenant une croix. Sur le panneau de gauche, son épouse Marie avec Saint Jean.
 
Gérard David. Le jugement de Cambyse (1498)Le jugement de Cambyse (1498). Huile sur bois, 202 × 349,5 cm, Groeninge Museum, Bruges. Ce diptyque a été commandé à David pour décorer la salle des échevins de l'Hôtel de Ville de Bruges. Cambyse est un roi de Perse du 6e siècle avant J.-C. au sujet duquel Hérodote rapporte la légende suivante : « Ayant rendu pour de l'argent une sentence injuste, Sisamnès avait été, sur ordre de Cambyse, égorgé, écorché de la tête aux pieds. Dans la peau arrachée de son corps, Cambyse avait fait tailler des bandes de cuir qu'on avait tendues sur le siège où Sisamnès s'asseyait pour rendre la justice. »
 
 Gérard David. Le jugement de Cambyse, panneau gauche (1498)Le jugement de Cambyse, panneau gauche (1498). Huile sur bois, 202 × 172,8 cm, Groeninge Museum, Bruges. Il s'agit de l'arrestation de Sisamnès.
 
Gérard David. Le jugement de Cambyse, panneau droit (1498)Le jugement de Cambyse, panneau droit (1498). Huile sur bois, 202 × 172,8 cm, Groeninge Museum, Bruges. Le supplice de Sisamnès est représenté de façon particulièrement réaliste. Les « opérateurs » sont, pourrait-on dire, très professionnels ; les spectateurs s'intéressent à peine à l'horrible scène qui se déroule devant leurs yeux. Reflet d'une époque ?
 
Gérard David. Les noces de Cana (v. 1500)Les noces de Cana (v. 1500). Huile sur bois, 100 × 128 cm, musée du Louvre, Paris. Episode biblique. Une noce se déroule à Cana, en Galilée, à laquelle Jésus est invité. Le vin venant à manquer, Jésus ordonna de remplir d'eau six jarres ; l'eau se transforma en vin. Ce premier miracle réalisé par Jésus-Christ est interprété par les chrétiens comme un signe de la générosité de Dieu. L'épisode suscita de nombreuses peintures, la plus célèbre étant celle de Véronèse (v. 1563).
 
Gérard David. L'adoration des mages (v. 1500)L'adoration des mages (v. 1500). Huile sur bois, Alte Pinakothek, Munich. Selon la mythologie chrétienne, trois mages (astronomes) auraient suivi une étoile vers le lieu de naissance de Jésus-Christ. Arrivés près de Jésus, ils lui offrent l'or, l'encens et la myrrhe.
 
Gérard David. La Vierge entre les vierges (v. 1509)La Vierge entre les vierges (v. 1509). Huile sur bois, 118 × 212 cm, Musée des Beaux-Arts, Rouen. Il s'agit d'une « conversation sacrée ». An centre, la Vierge avec l'enfant Jésus tenant une grappe de raisin, symbole de l'Eucharistie. De chaque côté d'elle, cinq vierges et martyrs. Au dessus, deux anges musiciens, puis à l'extrême-gauche et à l'extrême-droite, tout en haut, les donateurs : le peintre lui-même et la veuve Lambyn qui a offert le support en chêne de la peinture. Ce tableau a été offert en 1509 par Gérard David au couvent carmélite de Notre-Dame de Sion de Bruges.
 
Gérard David. Lamentation (1500-10)Lamentation (1500-10). Huile sur bois, 63 × 62 cm, National Gallery, Londres. Thème récurrent de la peinture occidentale appelé aussi Déploration du Christ. Le Christ est mort, allongé, et des personnages le pleurent. Mantegna (1431-1506), Botticelli (1444-1510), Spada (1576-1622) peindront également une telle lamentation.
 
Gérard David. Le chanoine Bernardin Salviati et trois saints (1501-06)
Le chanoine Bernardin Salviati et trois saints (1501-06). Huile sur bois, 103 × 94 cm, National Gallery, Londres. Bernardin Salviati était un chanoine de l'église Saint Donatien de Bruges. Il est représenté (à genoux) entouré de Saint Martin, de Saint Bernard et de Saint Donatien. Ce tableau est probablement l'aile gauche d'un diptyque ou d'un triptyque.

Gérard David. Le mariage mystique de Sainte Catherine (1505-10)

Le mariage mystique de Sainte Catherine (1505-10). Huile sur bois, 106 × 144 cm, National Gallery, Londres. Il s'agit d'une « sainte conversation », thème religieux courant présentant la Vierge et l'enfant Jésus entourés de divers personnages semblant converser. Le décor est une sorte de loggia de style antique ouverte sur un paysage urbain flamand en arrière-plan. Cette scène est également appelée « Le mariage mystique de sainte Catherine ». Sainte Catherine, à gauche de l'enfant, reçoit de lui une bague, simulant ainsi un mariage. Il s'agit d'un épisode de la mythologie chrétienne : de nombreuses saintes ont eu leur mariage mystique (en peinture).
 
Gérard David. Le repos durant la fuite en Egypte (v. 1510)Le repos durant la fuite en Egypte (v. 1510). Huile sur bois, 42 × 42 cm, National Gallery of Art, Washington. Episode biblique. Peu après la naissance de Jésus, le roi Hérode met à mort les enfants de moins de deux ans pour éliminer le futur roi de juifs. La Sainte Famille (Marie, Joseph et Jésus) fuit vers l'Egypte. Mais il faut se reposer de temps en temps...
 
Gérard David. Scènes forestières (1505-15)Scènes forestières (1505-15). Huile sur bois, 90 × 31 cm (chaque panneau), Rijksmuseum, Amsterdam. David s'est toujours intéressé aux paysages. Il tente ici de se faire paysagiste. Hélas, il est né deux siècles trop tôt.

Gérard David. L'adoration des mages (v. 1515)L'adoration des mages (v. 1515). Huile sur bois, 60 × 59 cm, National Gallery, Londres. Thème déjà traité en 1500. L'évolution de l'artiste est impressionnante.

Gérard David. Crucifixion (v. 1515)Crucifixion (v. 1515). Huile sur bois, 141 × 100 cm, Staatliche Museen, Berlin. Composition beaucoup plus proche de la Renaissance italienne, si on la compare au tableau de 1500 sur le même thème

Gérard David. Le repos durant la fuite en Egypte (v. 1515)Le repos durant la fuite en Egypte (v. 1515). Huile sur bois, 60 × 39 cm, Musée du Prado, Madrid. Nouvel opus du thème de 1510.

Gérard David. La Vierge à la soupe au lait (v. 1515)La Vierge à la soupe au lait (v. 1515). Huile sur bois, 33 × 28 cm, Aurora Trust, New York. Plusieurs versions de ce thème ont été peintes par l'artiste. Celle-ci, la plus tardive, est très aboutie. Elle représente une symbiose remarquable de la mythologie chrétienne et de la réalité flamande de l'époque (mobilier, paysage typiquement flamand, écuelle, pain, pomme, etc.)

 

Pour visionner d'autres œuvres sur GOOGLE ART PROJECT, cliquer sur le nom du peintre :

GÉRARD DAVID

Ajouter un commentaire