La frivolité française illustrée par « The Economist »

31/03/2012

L’hebdomadaire britannique « The Economist » consacre à la France sa couverture en détournant le célèbre tableau d’Edouard Manet « Le Déjeuner sur l’herbe ». Les visages de Nicolas Sarkozy et de François Hollande se substituent à ceux de deux protagonistes. Le titre est éloquent : « France in denial. The west's most frivolous election » (La France dans le déni, l'élection la plus frivole des pays occidentaux).

Le magazine britannique constate que la France, plongée dans une période électorale, se préoccupe fort peu de son problème le plus important pour l’avenir : sa dette publique abyssale. Le goût du jour tourne autour des promesses électorales coûteuses, des slogans irréalistes sur la démondialisation, des querelles de personnes, bref sur un spectacle politique totalement déconnecté des réalités. Au contraire, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, la Grèce ont déjà adopté des mesures très douloureuses pour leur population mais nécessaires pour préserver le futur. La cigale française risque fort de ne pas chanter tout l’été.