Arnaud Montebourg et le redressement productif

20/05/2012   

Affubler Arnaud Montebourg des oripeaux de Ministre du Redressement productif a toute les apparences d’une farce. Le chantre du « produire français » et de la « démondialisation » est mis au pied du mur. Il ne suffira plus de quelques incantations et de beaucoup de bagout pour s’offrir un petit succès médiatique. Il faudra désormais obtenir des résultats. Cette nomination sera donc très formatrice pour le nouveau ministre. Il pourra constater très rapidement que la « démondialisation », qu’il prônait en tant que candidat aux primaires, n’est qu’un mythe. Il s’apercevra certainement que ce n’est pas en s’orientant vers une économie administrée que l’on peut se réinsérer dans l’appareil productif planétaire. Du réalisme politique – dire n’importe quoi pour conquérir un électorat – il devra migrer vers le réalisme économique – susciter l’initiative pour obtenir des résultats concrets. Tâche redoutable pour un politicien passé maître dans l’art de la politique-spectacle mais qui n’a jamais eu à prouver le bien-fondé de ses affirmations simplistes. François Hollande et Jean-Marc Ayrault l’ont mis en demeure de le faire. C’est de bonne guerre.