Court terme

06/07/2011    

Le culte du court terme n’est pas réservé aux marchés ou à certains dirigeants d’entreprise surtout soucieux d’améliorer les ratios de rentabilité du capital investi. La crise grecque offre un exemple sidérant d’aveuglement des syndicats. Ils ‘opposent par des appels à la grève et à la manifestation à tous les plans d’aide pouvant permettre au pays de ne pas sombrer complètement. Pourquoi ? Parce que leurs adhérents sont incapables de comprendre la situation financière de la Grèce. Une seule solution s’offre alors aux dirigeants syndicaux pour préserver à court terme leur crédibilité : mentir, une fois de plus, en promettant ce qui n’aura jamais lieu.