Peinture pariétale et rupestre

 

Cliquer sur les images pour les agrandir.

Pour passer directement d'une image agrandie à l'autre, cliquer au centre droit ou gauche de l'image.

______________________________________________________________________

 

 

Grotte d'Altamira, bison (- 15 000)Grotte d'Altamira. Bison (-15 000)

 

Les êtres humains les plus anciens ne dissociaient pas, comme nous le faisons aujourd'hui, l'art et la science. Cette assertion pourra sembler évidente mais il faut prendre conscience de notre rationalité et de son absence complète dans la préhistoire pour essayer de sentir ce que représentait l'art au paléolithique. Les premières manifestations de l'art sont liées à des préoccupations utilitaires et techniques (nourriture, chasse, pêche) ou magiques, mais tout cela est lié. Représenter sur des parois rocheuses des animaux que l'on chassait est une manière de les apprivoiser symboliquement, de se familiariser avec eux en reproduisant leur apparence. Réaliser de telles peintures n'était pas à la portée de tous les hommes de l'époque. Ces compositions suscitaient donc l'admiration du groupe comme celles de Raphaël émouvaient profondément les hommes du 16e siècle. L'artiste était perçu comme un individu ayant un lien privilégié avec des puissances surnaturelles. Si l'admiration pour les madones de Raphaël était indissociable du sentiment religieux, les compositions pariétales suscitaient chez nos lointains ancêtres une admiration liée à l'univers magique dans lequel ils vivaient. Comme il est assez naturel, art et magie précèdent art et religion.
Il est impossible de dater avec précision les premières manifestations artistiques humaines. Plus nos connaissances du passé progressent et plus nous reculons dans le temps. L'art lato sensu précède sans doute même l'être humain défini comme espèce du genre Homo (Homo habilis, Homo sapiens). Avant de parcourir l'art de la préhistoire, il n'est donc pas inutile de rappeler la chronologie de cette très longue période.
Les hominidés apparaissent il y a environ 7 millions d'années. Leur lignée se sépare alors de celle des grands singes par la pratique fréquente de la marche bipède. Mais le genre Homo n'apparaît qu'il y a environ 3 millions d'années et supplante alors les hominidés existant à cette époque : les australopithèques. La plupart des spécialistes font débuter la préhistoire à ce moment. Quand se termine la préhistoire ? La réponse de principe est simple : avec l'apparition de l'écriture. Mais comme l'écriture n'apparaît pas partout au même moment, la datation est incertaine. On retient en général un ordre de grandeur : environ 3 500 ans avant J.-C.

 

Les étapes de la préhistoire

 

Deux grandes périodes doivent être distinguées : le paléolithique et le néolithique

Paléolithique

L'homme est un prédateur (chasseur, cueilleur, pêcheur) et un nomade.
Le paléolithique comporte plusieurs grandes étapes. La datation est calculée en remontant le temps à partir du moment présent (soit BP : before present)
♦ Paléolithique archaïque (7 à 1,7 millions d'années BP) : apparition des premiers outils en pierre très rudimentaires.
♦ Paléolithique inférieur (1,7 millions à 500 000 ans BP) : apparition de pierres taillées plus élaborées, symétriques et en forme de pointe, appelées bifaces.
♦ Paléolithique moyen (500 000 à 40 000 ans PB) : apparition de l'homme de Néandertal et de l'Homo sapiens. Les premières réalisations artistiques (gravures sur pierres et os, peintures pariétales) datent de cette époque ainsi que les préoccupations spirituelles avec le développement des sépultures.
♦ Paléolithique supérieur (40 000 à 12 000 ans PB environ) : disparition de l'homme de Néandertal, progrès de l'outillage avec l'apparition de la pierre polie, développement des réalisations artistiques (sculpture, gravure sur pierre et os, peinture sur parois)

Grotte Chauvet. Rhinocéros (-31 000)Grotte Chauvet. Rhinocéros (vers -31 000 BP)

Néolithique

L'homme développe l'agriculture et l'élevage et se sédentarise.
Les outils en pierre polie se généralisent et se diversifient. Des poteries en céramique sont utilisées. A la fin du néolithique, apparaît la métallurgie (outils en cuivre d'abord puis en bronze et en fer). L'art se diversifie : peintures rupestres, sculptures, décoration des objets utilitaires en céramique, en bois ou en métal, parures, bijoux.
Il n'est pas possible de fixer une date précise du début du néolithique car l'évolution n'a pas été simultanée dans les diverses régions du monde. On peut considérer cependant qu'à partir de 10 000 avant J.-C environ des groupes humains commencent à se sédentariser pour cultiver des plantes ou élever des animaux. Mais dans certaines régions, des groupes humains isolés vivront essentiellement de la chasse et de la cueillette jusqu'au 20e siècle après J.-C (par exemple dans la forêt amazonienne).

Vallée des Merveilles. Le sorcier (6 000 à 800 av. JC)Vallée des Merveilles. Le sorcier (6 000 à 800 av. JC)

 

 

La peinture pariétale

 

Les représentations de motifs dessinés, gravés ou peints sur les parois des grottes où vivaient les hommes du paléolithique sont qualifiées de pariétales par les spécialistes (étymologie latine : parietalis, relatif aux murs). Des dessins pouvaient être gravés sur les parois à l'aide d'un outil en silex utilisé pour réaliser de petites incisions ou pour marteler la roche. Les peintures sont réalisées avec les doigts ou des pinceaux de poils d'animaux ou de matières végétales. La technique du crachis peut également être utilisée pour projeter la peinture autour d'un objet utilisé comme pochoir, par exemple la main (main négative). Les pigments retrouvés sont des pigments minéraux ou du charbon de bois. Il n'est pas exclu que des pigments végétaux aient été utilisés, mais leur plus grande fragilité ne leur a pas permis de résister au temps. Les motifs sont principalement animaux puisque l'une des préoccupations essentielles de nos ancêtres était la chasse qui leur permettait à la fois de se nourrir et de se vêtir. L'art, quelle que soit l'époque, est un miroir des préoccupations dominantes des hommes.

Rappel pour la datation : BP = before present (avant le moment présent).

 

La grotte de Blombos

Les premières manifestations artistiques élémentaires pourraient remonter à plusieurs millions d'années. En ce qui concerne la peinture, l'utilisation de colorants est attestée vers 100 000 ans BP. Ainsi des bâtonnets d'ocre gravés ont été trouvés dans la grotte de Blombos, sur la côte sud du Cap (Afrique du Sud). La datation les fait remonter entre 75 000 et 80 000 ans.

Blocs d’ocre de Blombos (-75-80 000 ans)Blocs d'ocre de Blombos (- 75-80 000 ans). L'origine du dessin se trouve donc dans quelques rayures ou griffures creusés dans un matériau tendre si possible. Il faudra encore des dizaines de milliers d'années pour que l'homo sapiens aboutisse à de véritables reproductions d'animaux sur des parois rocheuses.

 

 

La grotte Chauvet

Parmi les plus anciennes peintures pariétales actuellement connues figurent celles de la grotte Chauvet située en France dans la commune de Vallon-Pont-d'Arc (Ardèche). Les parois de la grotte sont décorées d'un millier de peintures dont plus de 400 représentations d'animaux. La datation conduit à des chiffres allant de 33 000 à 28 000 ans BP.

Grotte Chauvet. Chevaux et rhinocéros (-31 000)

Grotte Chauvet. Chevaux et Rhinocéros (-31 000)

Grotte Chauvet. Rhinocéros (-31 000)

Grotte Chauvet. Rhinocéros (- 31 000)

 

 

La grotte du Pech Merle

Les peintures de la grotte du Pech Merle, située en France dans la commune de Cabrerets (Lot), sont datées d'environ 25 000 ans BP.

 

Grotte du Pech Merle. Les chevaux ponctués (v. - 25 000)Grotte du Pech Merle. Les chevaux ponctués (v. - 25 000). Le bloc sur lequel se trouve cette composition mesure 3,60 × 1,65 mètres. Deux chevaux et six mains négatives ont été représentés avec des ponctuations à l'intérieur ou à l'extérieur du corps des chevaux. Les analyses des pigments utilisés ont conclu à l'utilisation d'oxydes de manganèse et de baryum et de charbon de bois.

Grotte du Pech Merle. Main négative (v. - 25 000)Grotte du Pech Merle. Main négative (v. - 25 000). Les mains négatives sont obtenues en utilisant la technique du pochoir. La main est posée à plat et le pigment est répandu sur la roche tout autour. Pour obtenir une couleur rouge, de l'oxyde de fer était utilisé.

 

 

La grotte de Lascaux

La grotte de Lascaux, située en France, à Montignac (Dordogne), comporte de nombreuses représentations animales d'une vérité saisissante : cerfs, aurochs, félins, ours, etc. Certaines figures ont été tracées sur des plafonds élevés et ont nécessité l'utilisation d'échafaudages par l'artiste. Les artistes utilisent peu de couleurs mais savent remarquablement saisir les mouvements des animaux avec des moyens pourtant rudimentaires. La datation indique environ 18 000 ans BP.

Grotte de Lascaux. Aurochs (v. -18 000)Grotte de Lascaux. Aurochs (v. -18 000). La salle dite des taureaux regroupe 36 représentations animales de chevaux, d'aurochs, de vaches et de cerfs.

Grotte de Lascaux. Cheval (v. -18 000)Grotte de Lascaux. Cheval (v. -18 000). La palette des artistes du paléolithique est restreinte. Il s'agit principalement du noir et de variantes de couleurs chaudes : rouge, brun foncé, jaune.

Grotte de Lascaux. Cerfs nageant (v. -18 000)Grotte de Lascaux. Cerfs nageant (v. -18 000). Ces cerfs traversent une rivière. Sur les bois du quatrième cerf sept boules ont été dessinées. Il pourrait s'agir d'un décompte du nombre de pleines lunes.

Grotte de Lascaux. Mégalocéros (v. -18 000Grotte de Lascaux. Mégalocéros (v. -18 000). Le mégalocéros était un très grand cerf dont les bois pouvaient atteindre 3,50 m d'une extrémité à l'autre. Il fut appelé autrefois grand cerf des tourbières car de nombreux spécimens ont été trouvés dans les tourbières d'Irlande. Il semble avoir disparu vers 11 000 BP.

 

 

La grotte d'Altamira

La grotte d'Altamira, située en Espagne, à Santillana del Mar (Cantabrie) renferme un des ensembles les plus importants de peintures pariétales datant d'environ 15 000 ans BP. Des représentations animales polychromes couvrent les parois et le plafond.

Grotte d'Altamira. Plafond polychrome (v. -15 000)Grotte d'Altamira. Plafond polychrome (v. -15 000). Le plafond était à l'origine très bas (entre 1,10 et 1,90 m), mais il est aujourd'hui plus élevé car le sol a été creusé pour faciliter l'observation des peintures.

Grotte d'Altamira, bison (- 15 000)

Grotte d'Altamira. Bison (v. -15 000). L'animal le plus présent à Altamira est le bison des steppes qui est représenté 16 fois. Cet animal était plus grand que le bison actuel. Il pouvait peser une tonne et atteindre deux mètres au garrot. Il constituait une ressource importante dans la vie des hommes du paléolithique : il leur servait à se nourrir et à s'habiller.

Grotte d'Altamira. Bisons (v. -15 000)

Grotte d'Altamira. Bisons (v. -15 000)

 

 

La cueva de las manos

La cueva de las manos (grotte des mains), en Argentine (Patagonie) contient de nombreuses peintures de mains négatives en très bon état de conservation, dont certaines remontent à 13 000 ans BP.

Cueva de las Manos. Mains négatives (-13 000 à -7 000)

Cueva de las Manos. Mains négatives (-13 000 à -7 000)

Cueva de las Manos. Mains négatives et troupeau (-13 000 à -7 000)

Cueva de las Manos. Mains négatives et troupeau (-13 000 à -7 000) 

 

 

La gravure et la peinture rupestres

 

Il s'agit de dessins, de gravures ou de peintures réalisées en plein air sur des rochers. Le mot rupestre a pour racine le latin rupes, roche. L'art rupestre existe au paléolithique avec des motifs semblables à ceux de l'art pariétal, mais il se développe beaucoup au néolithique. A cette époque, les motifs se diversifient et l'on voit apparaître des êtres humains, des arbres, des habitations et de véritables scènes (guerre, chasse, pêche). Du fait de leur situation en plein air, ce sont essentiellement des gravures qui ont survécu.

 

Les gravures rupestres du sud oranais

Au Sud d'Oran (Algérie) de nombreux sites de gravures rupestres néolithiques ont été découverts. Ces gravures ont été datées de 5 000 à 3 900 avant J.-C. Il s'agit de représentations animales ou humaines.

Kef el Akhal. Eléphant (5 000 à 3 900 av. JC)

Kef el Akhal. Eléphant (5 000 à 3 900 av. JC)

Kreloua Sidi Cheikh. Silhouette humaine (5 000 à 3 900 av. JC)

Kreloua Sidi Cheikh. Silhouette humaine (5 000 à 3 900 av. JC)

Merdoufa. Félin (5 000 à 3 900 av. JC)

Merdoufa. Félin (5 000 à 3 900 av. JC)

 

 

Les gravures rupestres de la vallée des Merveilles

La vallée des Merveilles est située en France dans le massif du Mercantour (Alpes). Plusieurs dizaines de milliers de gravures néolithiques y ont été découvertes. Elles datent d'une période s'étendant de 6 000 à 800 avant J.-C.

Vallée des Merveilles. Le chef de tribu (6 000 à 800 av. JC)

Vallée des Merveilles. Le chef de tribu (6 000 à 800 av. JC)

Vallée des Merveilles. Le Christ (6 000 à 800 av. JC)

Vallée des Merveilles. Le Christ (6 000 à 800 av. JC)

Vallée des Merveilles. Le sorcier (6 000 à 800 av. JC)

Vallée des Merveilles. Le sorcier (6 000 à 800 av. JC)

 

 

Les gravures rupestres scandinaves

Le site d'Alta en Norvège comporte plus de 5 000 gravures rupestres datant de 5 000 à 500 avant J.-C. et représentant des animaux mais aussi des scènes de chasse et de pêche. Beaucoup d'autres sites existent comme par exemple celui d'Häljesta en Suède (1 800 à 500 avant J.-C.).

Alta. Animaux d'élevage et clôture (5 000 à 500 av. JC)

Alta. Animaux d'élevage et clôture (5 000 à 500 av. JC)

Alta. Scène de pêche (5 000 à 500 av. JC)

Alta. Scène de pêche (5 000 à 500 av. JC)

Alta. Troupeau de rennes (5 000 à 500 av. JC)

Alta. Troupeau de rennes (5 000 à 500 av. JC)

Häljesta. Pétroglyphes (1 800 à 500 av JC)Häljesta. Pétroglyphes (1 800 à 500 av JC). Cette image est un assemblage de sept photographies de gravures découvertes sur des rochers à Häljesta en Suède. Il s'agit de pétroglyphes, c'est-à-dire de dessins symboliques gravés sur la pierre. Ils ont ici été repeints pour améliorer la visibilité. Rangée supérieure : scène de labour avec bœufs à gauche, archer au centre et scène de pêche à droite. Rangée centrale : procession puis empreintes. Rangée inférieure : homme avec chien à gauche, navire à droite.

 

 

wikipedia

Pour obtenir d'autres informations sur WIKIPÉDIA, cliquer sur l'élément recherché :

Art préhistorique Art pariétal Art rupestre
Grotte de Blombos Grotte Chauvet Grotte du Pech Merle
Grotte de Lascaux Grotte d'Altamira Cueva de las manos
Gravures du sud oranais Gravures de la vallée des Merveilles Gravures d'Alta

Commentaires (2)

Coulais
  • 1. Coulais | 15/11/2015

Bonjour, superbe site avec de belles iconographies et des textes de qualité.
Je relève que le lien surréalisme dans le tableau Histoire de l'art donne sur la page peinture pariétale et rupestre.
Cdt.

rivagedeboheme
  • 2. rivagedeboheme (site web) | 18/11/2015

Merci infiniment pour les éloges et le signalement des erreurs de liens. Elles ont été corrigées.

Ajouter un commentaire