Le nabisme

 
 

 

ENVIRON 1888-1900

 

 

Sérusier. Le Talisman (1888)Sérusier. Le Talisman (1888)

Huile sur toile, 27 × 22 cm,  Musée d'Orsay, Paris.

 

 

Le mouvement des nabis, proche du symbolisme et du synthétisme, est né en 1888 à l'occasion d’une discussion entre peintres sur le tableau de Paul Sérusier (1864-1927) Le Talisman (1888) réalisé à Pont-Aven. La petite ville bretonne de Pont-Aven (Finistère) était à cette époque un centre d’attraction pour beaucoup de peintres français ou étrangers, en particulier américains. Sérusier passe l’été de 1888 à Pont-Aven et y rencontre évidemment d’autres artistes. C’est Paul Gauguin qui aura le plus d’influence sur Sérusier : il s’éloignera du réalisme et utilisera des couleurs plus vives. Revenu à Paris avec un tableau inspiré par Gauguin, il transmet son enthousiasme à ses condisciples de l’Académie Julian. Le tableau est baptisé Le Talisman. Sérusier revient à Pont-Aven au cours de l’été 1889, puis il constitue avec Pierre Bonnard (1867-1947), Maurice Denis (1870-1943), Henri-Gabriel Ibels (1867-1936) et Paul-Elie Ranson (1861-1909) le groupe des Nabis (nabi signifie prophète en hébreu).

 

Sérusier. Les baigneuses aux voiles blancs (1908)Sérusier. Les baigneuses aux voiles blancs (1908)

Huile sur toile, 100 × 104 cm, Musée d'Orsay, Paris.

 

 

Bonnard. La Lettre (1906)Bonnard. La Lettre (1906)

Huile sur toile, 55 × 47,5 cm, National Gallery of Art, Washington.

 

 Maurice Denis. L' échelle dans le feuillage (1892)Maurice Denis. L'Échelle dans le feuillage (Les muses) (1892)

Huile sur toile collée sur carton, musée Maurice Denis, Saint-Germain-en-Laye.

 

 

 Ranson. Pommier aux fruits rouges (1902)Ranson. Pommier aux fruits rouges (1902)

Huile sur toile, 85 × 119 cm, collection particulière.

 

 Ce groupe a des préoccupations spiritualistes. Il s’intéresse à l’orphisme (doctrine de la Grèce antique fondée sur le mythe d’Orphée) ou à la théosophie (syncrétisme religieux selon lequel toutes les religions recèlent une part de vérité). Sur le plan pictural, les Nabis cherchent surtout à se libérer du réalisme et de l’impressionnisme. Ils valorisent l’intériorité : ainsi selon Sérusier, « l’art est un moyen de communiquer entre les âmes ».

Les autres principaux peintres nabis sont : Édouard Vuillard (1868-1940), Félix Vallotton (1865-1925), Mogens Ballin (1872-1914).

 

Vuillard. Le corsage rayé (1895)Vuillard. Le corsage rayé (1895)

Huile sur toile, 66 × 59 cm, National Gallery of Art, Washington.

 

 

Vallotton. La Valse (1893)Vallotton. La Valse (1893) 

Huile sur toile, 61 x 50 cm, MuMa, Le Havre.

  

 

Ballin. Paysage (1891-92)Ballin. Paysage (1891-92)

 

Google Art Project

Pour visionner d'autres œuvres sur GOOGLE ART PROJECT, cliquer sur le nom du peintre : 

Ajouter un commentaire