L'esthétisme

ENVIRON 1860-1900

Cliquer sur les images pour les agrandir.

Pour passer directement d'une image agrandie à l'autre, cliquer au centre droit ou gauche de l'image.

___________________________________________________

L’esthétisme est un courant littéraire et artistique franco-anglais dont les prémices remontent à la première moitié du 19e siècle. Dans la préface de son roman Mademoiselle de Maupin (1835), Théophile Gauthier (1811-1872) se fait le chantre de « l’art pour l’art ». L’art doit être indépendant et inutile, les ambitions morales ou utilitaristes doivent lui rester étrangères. Dans la seconde moitié du siècle, le mouvement littéraire Le Parnasse (Verlaine, Rimbaud, Baudelaire, Mallarmé) réactualisera cette optique. L’esthétisme littéraire est également présent en Angleterre en particulier avec l’écrivain Oscar Wilde (1854-1900) et son roman Le portrait de Dorian Gray (1890).

 Dans le domaine de la peinture, l’esthétisme prend naissance en Angleterre ; il est un prolongement du préraphaélisme. L’esthétisme pictural considère que l’objet d’art s’autojustifie. Il tire son importance de ses caractéristiques esthétiques et n’a nul besoin de justifications sociales ou éthiques. Ces préceptes sont en contradiction complète avec la morale victorienne de l’époque fondée sur une adhésion à des valeurs morales et à des pratiques sociales reconnues. Les artistes de l’esthétisme représentent fréquemment des personnages féminins dans des poses élégantes voire nonchalantes. Les couleurs sont subtiles et parfois complexes. L’œuvre doit inspirer l’idée du beau et du raffinement esthétique.

 Le peintre américain James McNeill Whistler (1834-1903) fut un des initiateurs de l’esthétisme. Sa Symphony in white 2 est caractéristique de ce courant par son ambiance de rêverie calme et élégante. Sa Princesse au pays de la porcelaine (1863-64) est directement inspirée des estampes japonaises, très en vogue à cette époque.

 

Whistler. Symphony in white 2 (1864)Whistler. Symphony in white 2 (1864)

Huile sur toile, 76 × 51 cm, Tate Gallery, Londres.

 

Whistler. La Princesse du Pays de la Porcelaine (1863-64)Whistler. La Princesse du Pays de la Porcelaine (1863-64) 

Huile sur toile, 200 x 116 cm, Freer Gallery of Art, Smithsonian Institution, Washington.

 

 

Albert Moore (1841-1893) fut un des principaux représentants anglais de l’esthétisme. Ses personnages prennent des poses très alanguies et sont habillés à l’antique avec des drapés soigneusement étudiés : A Garden, A ReaderSilver, Idyll.

 

Moore. A GardenMoore. A Garden (1869) 

Huile sur toile, 174 × 88 cm, Tate Britain, Londres. 

 

Moore. A ReaderMoore. A Reader (1877)

Huile sur toile, 32 × 87 cm, Manchester Art Galleries, Manchester.

 

 

Moore. Silver (1886)Moore. Silver (1886) 

Huile sur toile, 63,5 × 119,5 cm, Collection particulière.

 

 

Moore. Idyll

Moore. Idyll (1893)

Huile sur toile, Manchester Art Galleries, Manchester. 

 

 

Google Art Project

Pour visionner d'autres œuvres sur GOOGLE ART PROJECT, cliquer sur le nom du peintre : 

Whistler

Moore

 

Ajouter un commentaire