Les inclassables

 

0. Panorama du 18e siècle 
1. Le rococo (≈ 1700-1785)
2. Le portrait (≈ 1700-1820)
3. Les inclassables
4. Les artistes du Grand Tour (≈ 1700-1820)
5. Le néo-classicisme (≈ 1760-1830)

 

3. Les inclassables

 

Chardin. La Bulle de savon (1734)Chardin. La Bulle de savon (1734)

 

Certaines personnalités sont rebelles à toute typologie. Pour le 18e siècle, Jean Siméon Chardin et Jean-Baptiste Greuze appartiennent à cette catégorie d’artistes construisant une œuvre fortement originale en se tenant à l’écart des courants dominants de l’époque : le rococo et le néo-classicisme. A la fin de leur vie, ils furent tous deux oubliés, mais leur œuvre a traversé le temps.

 

Pour une étude complète, cliquer sur le nom du peintre

 

Jean Siméon Chardin (1699-1779)

Chardin est particulièrement renommé pour ses natures mortes. C’est à un autre regard sur le 18e siècle qu’il nous convie. Par l’observation empathique alliée à une maîtrise technique acquise par un travail acharné, le peintre donne aux objets quotidiens une sorte d’éternité.

Jean-Baptiste Greuze (1725-1805)

Cet artiste tient une place très particulière au 18e siècle. A une époque de libertinage, il est le peintre de la morale. A une époque de cynisme, il est le peintre du sentiment intime. Il a laissé des scènes de genre et des portraits remarquables mais n’a pas réussi dans la peinture d’histoire.

Ajouter un commentaire